Actualités

Nous vous informons sur les dernières opportunités du marché immobilie

Quel prêt pour financer l’immobilier neuf ?

Lorsqu’une personne souhaite devenir propriétaire de son logement, elle doit le plus souvent faire un emprunt pour financer son achat.

Lorsqu’une personne souhaite devenir propriétaire de son logement, elle doit le plus souvent faire un emprunt pour financer son achat. Si vous êtes dans ce cas, découvrez ci-dessous les différents types de prêts immobiliers.

Les différents types de prêts immobiliers

• Les prêts en devise
Ce prêt est destiné aux travailleurs frontaliers, salariés en Suisse, qui ont la possibilité d’emprunter en francs suisses. Ce type de prêt est très avantageux quant au taux qui est plus faible que le prêt en euros. Et surtout, celui ci permet de sécuriser le remboursement des échéances en francs suisses, afin d’éviter le risque change chaque mois. Il est possible de l’associer à tout type de prêt euros (PTZ+, Prêt accession sociale, etc).

• Les prêts immobiliers amortissables classiques
Il s’agit des crédits les plus courants pour lesquels les principaux critères d’attribution sont constitués par l’apport personnel de l’emprunteur et par sa capacité de remboursement (en effet ses revenus doivent atteindre au moins le triple des mensualités du futur prêt).

• Les prêts conventionnés destinés aux personnes ayant des revenus modestes
Ces prêts sont réservés aux emprunteurs qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale pendant les deux années précédant la demande et dont les ressources doivent être inférieures ou égales à un plafond fixé en fonction du nombre d’enfants à charge. Ils comprennent notamment le fameux prêt à taux zéro et les prêts prévus pour l’achat d’un logement à Paris (dont le Prêt Paris Logement qui est accordé par la Ville de Paris).

• Les prêts « in fine »
Il s’agit de crédits en vertu desquels l’emprunteur ne doit payer chaque mois que les intérêts, le capital étant remboursé à la fin de l’opération. Pour pouvoir en bénéficier, il faut fournir un apport représentant au moins 30 % du montant de l’emprunt et offrir en garantie un placement tel qu’une assurance-vie qui permettra à l’emprunteur de rembourser le capital. Ils peuvent être intéressants pour financer l’achat d’un logement destiné à être mis en location et ayant une bonne plus-value potentielle (c’est notamment le cas si le logement se trouve dans une zone qui sera valorisée par une rénovation de quartier).

• Les prêts locatifs sociaux
Ces prêts sont destinés à financer des investissements locatifs dans la mesure où le bénéficiaire du prêt s’engage à offrir le bien en location pendant une durée comprise entre 15 et 30 ans à des personnes bénéficiant de l’aide personnalisée au logement. En outre, le bénéficiaire du prêt doit respecter un plafond de loyer et la durée du prêt est égale à la durée pendant laquelle l’emprunteur s’engage à louer le bien.

• Le prêt 1 % logement
Il est accordé par votre employeur pour vous aider à financer votre résidence principale ou d’un logement ancien. Le taux de ce type de prêt varie entre 1,5 et 3 %, sa durée maximale étant de 20 ans. Il peut atteindre la moitié du coût de l’acquisition s’il est géré par un organisme collecteur.

• Les crédits relais
Il s’agit de prêts à court terme qui vous permettent de financer l’achat de votre nouveau logement sans avoir vendu l’ancien. Pour un prêt relais, seuls 60% de la valeur du bien en vente peuvent être financés par le biais d’un prêt relais, déduction faite au préalable du capital restant dû si un prêt est déjà en cours sur ce bien. Le remboursement est effectué le plus souvent avec le produit de la vente du bien. Le complément nécessaire pour acquérir sera financé par le biais d’un prêt classique.
Exemple : valeur du bien: 400 000€
Prêt en cours : 150 000€
Base de calcul pour le prêt : 250 000€ x40%= 100 000€ de possibilité de prêt relais